Boulevard Richard-Lenoir

Petite visite domiciliaire...

Paradoxalement, si tout Maigretphile connaît l'adresse du domicile du commissaire, 132 Boulevard Richard-Lenoir, notre amateur serait probablement bien en peine de décrire l'apparence de cet appartement. D'ailleurs, à la lecture des romans, on se rend compte que si Simenon insiste sur l'importance que prend le domicile de Maigret, la description qu'il en fait est très sommaire. On en connaît quelques détails, mais si vagues qu'il est permis à notre Maigretphile d'imaginer ce domicile à la faveur de sa propre fantaisie...
Si vous voulez avoir une idée des quelques détails que donne Simenon de cet appartement, vous pouvez lire ce texte sur le site de Steve Trussel. Ces descriptions sommaires conduisent naturellement les scénaristes et réalisateurs des adaptations sur petit et grand écran à avoir eux aussi leur propre représentation de ce qu'est cet appartement. Et il en découle que le décor de cet appartement peut, selon le film, la série, ou la période de tournage, sensiblement différer, sans que l'on puisse vraiment accuser le scénariste ou le décorateur de s'éloigner trop d'une nécessaire authenticité...
Dans la série avec Jean Richard, cet appartement n'a vraiment pris une grande importance qu'avec l'arrivée de la "vraie Madame Maigret", c'est-à-dire à la reprise du rôle par Annick Tanguy, épouse Richard à la ville. Quoi de plus naturel, finalement, puisque cet appartement n'existe, en réalité, que par la présence de Madame Maigret ? C'est elle qui l'anime, au sens propre du terme, puisqu'elle en est l'âme, et lorsqu'elle en est absente, Maigret s'arrange pour ne pas rentrer chez lui (voir le texte cité plus haut).
Pour étudier le décor de cet appartement dans la série, on peut regrouper les épisodes en quatre périodes:
* la première période correspond aux 18 épisodes tournés en noir et blanc. L'appartement de Maigret n'est en réalité montré que dans deux épisodes, Maigret et son mort et Maigret se fâche. Et encore, il ne s'agit que de courtes scènes dans les deux cas. Mme Maigret y est incarnée par Dominique Blanchar, dont on sait qu'elle ne sentait pas très à l'aise dans le rôle.
* dans la deuxième période, qui va de Pietr le Letton à Maigret et Monsieur Charles, période pendant laquelle Mme Maigret n'apparaît dans aucun épisode, on voit l'appartement de Maigret dans un seul épisode, Maigret et la jeune morte, où on découvre, dans une très courte scène, Maigret chez lui, avec une sorte de "gouvernante" qui "remplace" Mme Maigret en visite chez une tante (dixit le scénario)
* la troisième période (de L'amie de Madame Maigret à Maigret et l'homme tout seul) correspond aux débuts d'Annick Tanguy dans le rôle de Mme Maigret. L'appartement des Maigret n'est présent que dans cinq épisodes, pour quelques scènes, et le décor n'est pas le même dans chacun de ces épisodes
* la quatrième période comprend tous les épisodes suivants de la série. La présence de Mme Maigret, alias Annick Tanguy, se fait beaucoup plus importante, et par conséquent, celle de l'appartement aussi. De plus, le décor de cet appartement sera sensiblement, à quelques détails près, le même tout au long de ces épisodes. "L'appartement a été reconstitué avec soin aux studios de Joinville et "étrenné" par Maigret et le clochard." (souvenirs de Jean Richard, recueillis dans Ma vie sans filet). Cette homogénéité dans le décor de cet appartement lui donne aussi une certaine crédibilité, et le téléspectateur se reconnaît en terrain familier quand il voit des scènes qui se passent Boulevard Richard-Lenoir.
Si vous le voulez bien, nous allons parcourir ensemble ces divers décors, selon la chronologie des épisodes. Pour cela, rendez-vous dans les pages suivantes...

suite de l'article: